L’univers originel

Première de couverture du livre "Ernest & Célestine ont perdu Siméon"
Première de couverture d'"Ernest & Célestine, les plus belles histoires"

En 1981, Monique Martin prend le pseudonyme de Gabrielle Vincent et sort le premier album d’Ernest et Célestine (aux éditions Duculot, aujourd’hui Casterman) : « Ernest et Célestine ont perdu Siméon ». En tout, elle publiera 26 histoires, racontant le quotidien d’un ours et d’une souris : Ernest, papa au coeur tendre, et Célestine, petite fille espiègle au caractère bien trempé.

Illustration du landau de Célestine avec Siméon son doudou à côté

Du rire aux larmes

Dans cette série illustrée tout en aquarelle, les petits bonheurs côtoient les petits et grands soucis de la vie courante. Les préoccupations de la tendre enfance (la perte d’un doudou, les caprices, la peur) se mêlent aux sujets plus graves (la maladie, l’adoption, la pauvreté).

Célestine assise dans un fauteuil est fâchée après Ernest qui la réconforte
Ernest & Célestine rient ensemble

Dans Ernest et Célestine, tous les adultes sont des ours et tous les enfants, des souris. Les personnages inventés par Gabrielle Vincent ont des mains humaines, mais aussi des préoccupations et des émotions humaines. Le lecteur passe à travers toute la palette de ces émotions : joie, tristesse, rires, larmes, douceur, tendresse, bonheur…

Des histoires pour tous et toutes les générations

L’universalité des thèmes (l’amitié, la tolérance, la solidarité, l’abandon, la précarité, la maladie, l’amour…), l’efficacité des dessins et le dépouillement du texte, permettent une lecture à plusieurs vitesses et font d’Ernest et Célestine des histoires accessibles à tous les types de public : jeunes enfants et parents prendront autant de plaisir à la lecture.

Groupe de gens à l'exposition des oeuvres de Gabrielle vincent au Rouge Cloître

« Pour qu’un « livre d’images » soit attachant, émouvant, désirable et pour que la communication s’établisse entre l’auteur et le lecteur (enfant ou adulte), il faut qu’il soit dessiné « pour le plaisir ». (…) L’enfant (et l’adulte-lecteur) sentira cette joie. Elle se communiquera à lui, tout naturellement. Si l’auteur, le dessinateur, dessine ou peint d’abord pour lui-même, le livre d’images passionnera aussi l’adulte, le parent qui lira racontera d’autant mieux l’histoire à son enfant (ou à ses élèves) qu’il sera touché ou ému. (…) Il y aura entre le lecteur et l’enfant une belle connivence. (…) L’auteur, l’adulte-lecteur et l’enfant, chacun se partagera le plaisir et la « vibration ». »

Extrait d’une lettre de Monique Martin en 1994 à ses éditeurs japonais

Ernest écrit une lettre assis à table avec Célestine sur ses jambes
Acheter

De nouveaux projets Ernest et Célestine

Pour prolonger le travail de l’artiste, sans toucher aux albums originaux, l’éditeur continue d’éditer de nouveaux projets en phase avec l’univers et en collaboration avec la nouvelle génération d’auteurs : livres théâtre, imagiers, journal de bébé…

Les albums de la série

Les albums de la série sont destinés aux enfants à partir de 3 ans. Ils s’inspirent des aventures d’Ernest et Célestine, « La Collection » : la série télévisée apparue fin 2016 sur nos petits écrans.

L’album et le roman du film

Un album

Le film d’animation sorti en 2012 sur grand écran a donné naissance à un album illustré, reprenant le fil rouge de l’histoire imaginée par le célèbre auteur français Daniel Pennac.

Première de couverture de l'album "Ernest & Célestine, le film"
acheter

Le roman

« Le roman d’Ernest et Célestine » raconte sous forme de dialogues le scénario complet du film. Né sous la plume géniale de Daniel Pennac, il suit les aventures peu ordinaires des deux héros voyageant entre le « monde des ours » et le « monde des souris ». La dernière édition du roman s’articule autour des dessins originaux de Benjamin Renner, l’illustrateur du film Ernest et Célestine et l’auteur du Grand Méchant Renard.

La boîte à quenottes

 Tout le monde connaît la petite souris, mais qui sait réellement qui elle est?
Que fait-elle des dents qu’elle récolte?
Pourquoi dépose-t-elle une pièce?
Passez par la petite porte et entrez dans ce monde subtil avec votre enfant…

Découvrir
Célestine tire une bassine remplie de dents