La collection

Amoureux de l’univers des albums de Gabrielle Vincent, Didier Brunner, producteur du film d’animation, souhaite continuer l’aventure Ernest et Célestine. En 2014, il fonde un nouveau studio de production, Folivari. Fin 2016, les premières aventures d’Ernest et Célestine, la “Collection”, apparaissent dans les foyers, sur le petit écran.

Ernest et Célestine, la Collection est ce qu’on appelle un sequel : une suite (à partir du film et des albums à succès) qui raconte la vie quotidienne de ces deux marginaux. L’ambition est de faire une série de télévision qui transpose et respecte la délicatesse des dessins des albums de Gabrielle Vincent, mais aussi ceux du film, qui étaient déjà une adaptation intelligente proposée par Benjamin Renner, Seï, Zyk et Marisa. (…) L’équipe des réalisateurs, Jean-Christophe Roger et Julien Chheng, a réussi à conserver, malgré les conditions industrielles de fabrication d’une série TV, la poésie, l’humour décalé et la tendresse rebelle des deux personnages. (Didier Brunner, producteur)

Après le film, l’aventure continue

Avec la Collection, Didier Brunner, réalisateur du film, a voulu rendre un nouvel hommage à l’univers original, en donnant à la série une atmosphère encore plus proche de celle des albums de Gabrielle Vincent.

Célestine parle au gardien du musée avec des tableaux derrières eux
Extrait de la série télévisée de Célestine qui parle au gardien du musée avec des tableaux derrières eux

L’esprit des albums

La série est beaucoup plus en harmonie avec l’ambiance et l’esprit des livres, et elle regorge aussi de clins d’oeil au travail de son illustratrice : les dessins sont largement inspirés de ses aquarelles, dans les paysages, la maison d’Ernest et Célestine et dans l’aménagement de celle-ci.

Illustration d'Ernest & Célestine qui ratissent le jardin
Ernest & Célestine assis dans un fauteuil dans le jardin contemplent les étoiles

D’autres clins d’oeil aux albums apparaissent au fil des épisodes, subtilement placés comme un hommage discret par les réalisateurs : dans la maison de madame Tulipe, la voisine d’Ernest et Célestine, une toile de Gabrielle s’expose. Pour créer le musée de la ville, les réalisateurs se sont inspirés de son travail sur le Palais de Justice de Bruxelles.

Ernest & Célestine monte les marches du musée
Illustration issue de la série du gardien du musée qui indique à deux gendarmes le haut des escaliers

26 épisodes à partir de 3 ans

À ce jour, “la Collection” compte 26 épisodes et s’adresse aux enfants de 3 à 7 ans. Elle est diffusée en France, au Bénélux, au Japon, en Chine, en Corée, en Allemagne et en Scandinavie.

La boîte à quenottes

 Tout le monde connaît la petite souris, mais qui sait réellement qui elle est?
Que fait-elle des dents qu’elle récolte?
Pourquoi dépose-t-elle une pièce?
Passez par la petite porte et entrez dans ce monde subtil avec votre enfant…

Découvrir
Célestine tire une bassine remplie de dents